S’entraîner

bbb83575ebe4463eadc257373a73ff06

Avant de se former, il faut déjà s’entraîner. Par où commencer ? Ce qu’il faut éviter de faire, ce qu’il faut éviter de répéter. Ne recommencez pas les erreurs qui vous ont empêché d’apprendre correctement et surtout d’être capable de vous exprimer instinctivement comme la population des pays scandinaves ou les allemands ont la capacité de le faire… En faisant des fautes, mais oui, en faisant des fautes, on doit faire des fautes pour apprendre une langue, il faut bien tomber pour apprendre à marcher. Ah, là déjà, je touche un point sensible chez les adultes français. Oui, mesdames et messieurs, il faut faire des fautes… On vous a rabâché à l’école que l’on ne doit prendre la parole que lorsque c’est parfait, et bien voilà la cause de votre blocage. Et si on ajoute à cela, les copains qui ricanent parce que votre accent est pourri, vous avez là tous les ingrédients de l’échec que les collègues de l’Education Nationale ne savent pas toujours gérer.
Ne pas oser parler instinctivement, voilà le problème majeur en France aujourd’hui. Mais des solutions existent même pour les plus réfractaires…

Publicités

Après 10 ans d’anglais à l’école

9c4cf3368907463db046286699994311

Force est de constater que la grande majorité des gens aujourd’hui, affichent près de 10 ans d’anglais à l’école. Et pourtant, il est bien difficile de communiquer en anglais, n’est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas, des solutions existent même pour les plus « hermétiques » Après 10 ans d’anglais en moyenne, force est de constater que la situation est affligeante lorsque l’on considère le niveau d’anglais oral. Evidemment, tout le monde vous dira qu’il préfère l’écrit car on a le temps de formuler, de réfléchir. Ce n’est qu’une excuse, encore une autre, pour ne pas aborder les lacunes de l’oral. Et c’est normal qu’après 10 ans d’anglais à l’école, les sortants ne sachent pas s’exprimer en anglais. Les cours ne sont pas orientés vers la pratique orale de l’anglais, mais plutôt vers le sacro-Saint exercice de grammaire écrit ou de compréhension de texte. Le mécanisme qui consiste à vous exprimer dans la langue ne fonctionne pas. Il faut (ré)activer le processus. Pour cela, rien de plus simple, il faut s’exprimer…Comment ? Dans quel contexte ? Et avant de parler, il faut écouter, mais écouter quoi ? Qui ? Rendez vous dans la rubrique « Développer sa compréhension orale » et comment s’exprimer rapidement en anglais avec des bases saines ? Attention, je ne parle pas de « réviser les bases », qui en soi est une énorme erreur, car justement, pendant dix ans, voire plus, tous les français font ça au collège d’abord, car le niveau des gamins arrivant du primaire est totalement hétéroclite qu’il faut tout reprendre, et on peut le comprendre. Ensuite, reprendre tout à zéro chaque année est une ignominie mais cela conforte les collégiens puis les lycéens, puis les étudiants…. Et c’est seulement lorsqu’ils se retrouvent en entreprise que s’opère une réelle prise de conscience qu’il est nécessaire de faire différemment car ça ne marche pas… Entre temps, cela a juste positionné l’apprenant en position dépendante de la grammaire, il est perdu sans sa grammaire et ça arrange bien tout le monde… Non, il faut apprendre autrement et se débarrasser de ces réflexes inutiles et polluants…

 

Développer sa compréhension orale

03e1c189ffc084d7f3fbd0bbc767fb1b

 

Il existe beaucoup de solutions en ligne qui peuvent vous aider à développer votre compréhension orale pour commencer. Nous allons parcourir ensemble quelque uns de ces sites, toujours gratuits, avec lesquels vous allez pouvoir commencer votre sensibilisation orale à la langue anglaise. Que faut-il écouter ? Quel genre de document écouter ? Qui parle ? Quel est le contenu ? Quelle est la règle d’or à ne pas outrepasser ? Si vous souhaitez améliorer votre niveau évidemment ? Regarder les news ? CNN ? … Ecouter les news ? Laisser tourner la télé sur une chaine anglophone ? Laquelle ? C’est très simple… Vous allez être le meilleur agent évaluateur pour vos exercices… Si vous avez besoin de sous-titres, passez votre chemin, le document est trop difficile pour vous. La règle d’or, c’est la règle des 80%. Pourquoi ? parce que vous devez comprendre 80% du document, en tous cas, de ce qui est échangé dans le document. Le document en lui même n’est pas important, c’est son contenu qui l’est. Il peut tout à fait s’agir d’un film, d’un épisode de votre série préférée (je vous donnerai dailleurs des conseils à ce sujet pour travailler avec vos séries préférées…), peu importe, il vous faut comprendre 80% du document, si ce n’est pas le cas (8 mots/expressions sur 10), changez de document, descendez de niveau. Il n’y a rien de mal à cela, bien au contraire. Cette zone des 80% représente la zone de satisfaction chez l’être humain. Les études montrent que lorsque l’humain n’est pas satisfait à 80% sur une activité, s’il n’en retire pas suffisamment de satisfaction, l’être humain se lasse car il a besoin de récompense et cette même récompense se situe à 80%. Avec la meilleure volonté du monde, vous allez continuez contre vents et marées mais vous finirez par vous lasser et finir par abandonner car il n’y aura pas d’effet de plaisir non plus. Comment créer cet effet de plaisir ? En écoutant des documents qui traitent de sujets que vous aimez, de vos passions… Parmi les étudiants avec qui je travaille en supérieur, beaucoup on développé leur anglais avec Top Gear (en version originale), la chaine auto-moto anglaise très connue en Europe aujourd’hui. Rapprochez vous de contenus qui vous intéressent! Ça semble évident mais beaucoup de gens pensent encore qu’il faut impérativement suer pour gagner sa croute… Non, les choses ont changé, embrassez le changement !

Se réconcilier avec l’anglais

1adeb229d282443991e51c1e9c34a411

Hello everyone, voilà des mois que je voulais démarrer ce blog d’aide à l’anglais, sans savoir vraiment par quel bout commencer. Ce blog est donc destiné à tous ceux qui sont en contact avec la langue anglaise de près ou de loin. Je suis formateur dans le supérieur depuis plus de 15 ans maintenant, et je vais grâce à ce blog, vous faire part de mon expérience en terme de formations, de techniques pour améliorer votre niveau, des véritables méthodes pour les enfants, d’immersion à l’étranger, de stages en entreprise à l’étranger, d’anglais professionnel… Je souhaite que ce blog soit le lieu de toutes les questions que vous vous posez concernant un aspect de votre vie relié à l’anglais. Votre ainé doit partir en stage l’année prochaine à l’étranger, ça vous fait peur… C’est normal, et il existe toute sorte de formules pour rendre cet aspect incontournable de sa formation, comme une expérience mémorable, car c’est vers cela qu’il faut tendre. Vous aimeriez sensibiliser votre nouveau né à l’anglais pour qu’il ne soit pas comme vous, des solutions existent… Votre enfant est en primaire et vous savez que l’anglais est relégué aux activités annexes. Il existe des solutions pour les faire aimer l’anglais mais il ne faut pas trop tarder…

Voilà, je suis ouvert à vos questions si vous en avez et je suis sûr que c’est le cas, laissez moi votre adresse mail pour ne rien rater des discussions et des conseils. Hope to hear from you soon…

 

Les solutions efficaces pour améliorer son niveau

b8d288_d6bb3db493a74e2b9647dbccd13d6f8d

Il va sans dire que l’on peut revoir quelques bases rapidement avec les solutions gratuites mais vous progresserez jusqu’au premier palier d’apprentissage. Et vous resterez sur ce palier, qui est, je suis désolé de le préciser, le plus simple, car vous partez de 0 ou presque. Ensuite, il faut passer le 2ème palier, qui est également le même pour tout type d’apprentissage. Vous ne passerez pas ce deuxième palier sans aide ou coaching extérieur. 

Mais il existe tout de même des solutions à ces problèmes qui réside dans la découverte des besoins de chacun, des objectifs aussi. Mais rassurez vous, vous n’êtes pas la seule personne dans cette situation et la bonne nouvelle c’est que les solutions sont nombreuses, la seule erreur à éviter, c’est de faire des choix qui peuvent s’avérer mauvais car comme j’en parlerai dans un prochain post, vous allez vous décourager so vous ne travaillez pas avec des documents qui correspondent à votre niveau, et ce, même si vos objectifs sont élevés… Ce découragement est la raison numéro 1 pour laquelle les apprenants abandonnent leur auto-formation. 

Améliorer son niveau d’anglais quelque soit son âge

Il est tout à fait possible d’améliorer son niveau d’anglais quelque soit son âge et son niveau. Il faut juste penser différemment. Qu’est ce que cela veut dire ? Il faut sortir des schémas inculqués par l’école. Je sais que c’est difficile et je le constate tous les jours dans le supérieur, de BTS à Master. Pour la plupart, le blocage, car il s’agit bien là de bloquage, provient des traumatismes vécus à l’école. Moqueries, honte, peur de faire des fautes, tout y est… Car la méthode d’enseignement n’est pas adaptée. Pourquoi les allemands ou les pays scandinaves sont bien meilleurs que les français? Parce qu’ils ont appris différemment… Ils ont pratiqué cette langue étrangère à l’oral de 6 ans à 12 ans et c’est à partir de là, qu’ils ont commencé à l’écrire… Vous avez bien entendu, ils parlent et écoutent avant d’écrire…. Toute la différence est là. En un mot, ils recréent l’apprentissage naturel. Un enfant qui apprend sa langue maternelle ne prend pas un stylo dès le premier mois d’appentissage, c’est une évidence, il fait des fautes tout au long de son apprentissage (et même par la suite) et ce sont ces fautes qui vont lui permettrent de progresser. Vous l’avez compris, pour progresser à n’importe quel moment de la vie, dans n’importe quelle langue vivante, il faut écouter et répéter pour assimiler des modèles que l’on réutilisera automatiquement le moment opportun, sans se poser de questions, sans se demander s’il faut un present perfect ou un prétérit…